Balance comme Emily Wilding Davison

Née le 11 octobre 1872, au sud-est de Londres et morte des suites de ses blessures le 8 juin 1913, à Epsom, Emily Wilding Davison est une célèbre sufragette britannique.

Membre du Women’s Social and Political Union (WSPU), elle est rendue célèbre par ses actions en faveur du droit de vote des femmes. Le WSPU est fondé par Emmeline Pankhurst, une femme politique britannique féministe qui sera décrite en 1999, par le Time comme étant l’une des 100 personnalités les plus importantes du XXe siècle.

Emmeline Pankhurst

Avant la Première Guerre mondiale, les femmes étaient traitées comme intellectuellement inférieures, voire ne pouvant pas penser par elles-mêmes, ne pouvant donc prétendre aux mêmes droits que les hommes. Les affaires politiques étaient hors de leur portée et il n’était donc pas question que les femmes puissent voter.

Davison milite à partir de 1906 en pratiquant la désobéissance civile et est emprisonnée à 9 reprises. Sous les verrous, elle continue de protester, observe des grèves de la faim et est nourrie de force.

À partir de 1909, Emily se consacre entièrement au mouvement et gagne sa vie en écrivant dans des revues comme « Votes for Women », le journal du WSPU. Au sein de l’organisation, Davison est considérée comme une militante dévouée, mais aussi comme un « électron libre » menant des actions radicales de sa propre initiative.

Le 4 juin 1913, elle pénètre sur la piste lors du derby d’Epsom prestigieuse course hippique et se dirige intentionnellement vers Anmer, un cheval de course appartenant au roi George V, afin de suspendre une écharpe aux couleurs du WSPU. Ayant sous-estimé la vitesse des concurrents, elle est renversée par l’un des chevaux disputant la course.

Elle est mortellement blessée et meurt quatre jours plus tard. Deux drapeaux du WSPU sont retrouvés dans son manteau et dans son sac, un ticket de retour et une invitation pour une manifestation de suffragettes, ce qui pousse les historiens à écarter l’hypothèse du suicide.

 

Dans les journaux, Emily est représentée avec des ailes d’anges, comme un symbole de la lutte féministe.

À ses funérailles, une foule de suffragettes, les anciennes et les nouvelles militantes, défilèrent. L’impulsion donnée au mouvement était irréversible, mais il fallut le cataclysme d’une guerre mondiale pour que le changement devienne effectif.

En 1918, les femmes britanniques obtinrent le droit de vote à partir de 30 ans (les hommes pouvaient, eux, voter dès l’âge de 21 ans). L’égalité fut établie dix ans plus tard, lorsque les femmes furent autorisées à voter dès 21 ans en 1928.

Une plaque commémorant le centenaire de la mort de la militante Emily Wilding Davison est inaugurée officiellement en avril 2013 sur le champ de course d’Epsom, dans le virage où a eu lieu la collision.

La Nouvelle-Zélande est le premier pays au monde à accorder le droit de vote aux femmes, en 1893. On retrouve Kate Sheppard, la plus influente des suffragettes néo-zélandaises, sur les billets de 10 dollars.

Accédez à la liste du droit de vote des femmes dans le monde.

Découvrez l’horoscope de la semaine

 

*Sources: http://www.bbc.co.uk/history/historic_figures; http://www.lemonde.fr; http://www.independent.co.uk; Le film « Les Suffragettes » réalisé par Sarah Gavron et écrit par Abi Morgan*